Xawara Yanomami Siglo XXI

Milton Becerra est connu pour ses installations aériennes où cordages et pierres s’entremêlent pour constituer de larges structures qui, jouant de la pesanteur, mettent en tension la complexité du tressage et l’essence brute des matériaux utilisés.

Xawara Yanomami Siglo XXI, de Milton Becerra, confronte le spectateur à l’image irrémédiablement étrangère de jeunes Yanomamis d’Amazonie, présents sur cinq photographies en pied exposées dans des caissons lumineux. Deux photographies du mur vert de la forêt amazonienne encadrent le tout comme pour renforcer cette idée de l’infranchissable distance qui nous sépare de cette culture. En plus des photographies, au cœur de cette installation composite, une haute structure de bois surélève un linceul de feuilles sèches recouvrant le corps absent d’un mort. Il s’agit d’une sépulture temporaire réservée aux hommes morts des suites d’une épidémie, “ Xawara ”.

Cette œuvre a été conçue en 1992 dans le cadre d’une expédition en Amazonie.
Ici, la pérennité de cette culture d’Amazonie, semble mise en danger : la confrontation de l’image des Yanomamis avec la technologie de l’image photographique ; le modelé du mort, tout aussi absent que les silhouettes des enfants sont immobiles ; leur présence même dans un lieu aussi incongru ; tout est là pour laisser entendre que le contact avec l’occident représente pour eux une réelle menace.

Faisant référence à une société dite “ primitive ”, cette œuvre traduit avant tout, par la force tacite de sa plasticité, le danger qu’il y a à nier les différences qui fondent l’identité de l’autre.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.